Cube Elite Hybrid le test d’Amandine

cube-elite-hybrid

Je m’appelle Amandine et je suis sur la piste d’un vélo pur XC de race vraiment très performant depuis un bon moment. Après avoir vagabondé dans des produits peu connus du monde des vélos à assistance électrique, je me suis tournée vers une marque plus connue : Cube. Ici, j’ai enfin trouvé le vélo qu’il me fallait : poids plume, bon rendement et une capacité incroyable en montée. Le Cube Elite est tout simplement à essayer !

Cube et son Elite

Cube est une marque française de vélos à assistance électrique, très connue dans son domaine. Le modèle Elite fait partie des deux catégories de vélos de la marque, munis d’un cadre en carbone pour la catégorie hardtail 29’’. Ce vélo est entièrement fait à partir de matériaux de cadre bien plus élaborés, le présentant comme un véritable V.T.T. de compétition. Les familles Elite se composent en outre d’une version Super HPC et d’une version C68 qui arbore un nouveau cadre carbone davantage plus abouti. L’Elite C68 SLT 29 est donc le plus accompli de la gamme avec son axe de roue arrière en 12 mm, une colonne de direction conique, des tubes de section rectangulaire, et un boîtier de pédalier de type pressfit pour un excellent rapport poids/rigidité.

A la base, le Cube Elite s’offre une section rectangulaire avec des haubans aplatis pour permettre un confort optimal sans aucune perte de rendement. Au montage, le constructeur élimine chaque gramme inutile, rendant le vélo très light. Au menu : une transmission mono plateau Sram XX1, une fourche Rock Shox RS1, et des roues DT Swiss. Petit bémol toutefois pour la tige de selle télescopique de série que j’apprécie moins en XC.

Au test, je regrette la potence hyper longue de ce vélo (100 mm). Celle-ci, associée à un top tube assez long, m’oblige en effet à adopter une position trop allongé. Pourtant, le guidon semi relevé, extrêmement large (740mm), assure un confort optimal. Mais voilà, cet aspect rend le vélo complètement inutile hors compétition. De même, côté virage, cette potence longue handicape lourdement et empêche quasiment les épaules de s’engager à fond. Du coup, vous restez sur la défensive et perdez tout simplement en vitesse. Par contre, dans les passages étroits en forêt, ce vélo reste plutôt bien maniable.

En pleine vitesse le Cube Elite perd un peu en stabilité. Il adhère bien dans l’ensemble mais l’avant reste trop vif, du coup moins appréciable dans les virages courts. Pour ma part, j’ai préféré garder de la marge, ce vélo reste excellent mais est quelquefois exigeant. Par contre, il offre un grand confort de conduite et absorbe bien les chocs, surtout au niveau des bras.

Côté sécurité, les freinages brusques sont à éviter surtout en pleine pente, parce que la fourche a tendance à plonger, avec des risques de talonnement sur un terrain cassant. Par contre, en montée, le Cube Elite affiche un rendement très élevé. Sa rigidité lui confère une grande légèreté malgré son mono plateau en 32 qui limite un peu ses ardeurs dans les inclinaisons les plus raides.

test-cube-elite-hybrid